Episode 30 - Charline : « Les armes antiracistes et antisexistes que je n’ai pas eues, mon fils les aura »

Écouter le podcast :

Lassée des silences sur les origines chinoises, malgaches, alsaciennes et russo-mongoles de sa famille, Charline s’est d’abord éloignée de ses racines, rejetant notamment tout ce qui la renvoyait à cette Chine dont on ne voulait rien lui dire. Puis, en explorant les questions de féminisme et de genre et en devenant maman, elle a commencé à s’intéresser à l’éducation non genrée, à l’intersectionnalité, aux pensées décoloniales… Autant de sujets qu’elle aborde avec un prisme politique et sur un ton pédagogue sur son blog « Mon fils en rose ».

Nous avons parlé d’asioféminisme (2’01), de son histoire familiale (4’51), des secrets de famille (7’26) et de sa technique pour en apprendre plus (elle fait boire son oncle !), de termes qu’elle estime problématiques comme « jaune » ou « les yeux bridés » (12’22), du déclic qui l’a amenée à se réconcilier avec son identité asiatique (15’35), de ses engagements féministes qui ont donné naissance au blog « Mon fils en rose » (17’05) et à une éducation antisexiste et antiraciste pour son fils, de l’importance d’une juste représentation dans la littérature jeunesse (23’06) et, plus généralement, de la légitimité de celles et ceux qui écrivent nos histoires…

Si vous avez apprécié cet épisode, vous voudrez probablement lire l'interview de l'illustratrice Ama, engagée pour une représentation de notre société plurielle, ou cet article sur la nécessité de parler de racisme aux enfants.

Vous aimerez certainement les conversations avec Anne-Claire Meret qui a dû se construire sans la partie occultée de son histoire familiale, avec Tuong-Vi qui a découvert le Vietnam alors que sa mère vietnamienne n'y avait toujours pas mis les pieds ou encore avec Inès qui a elle aussi d'abord rejeté son identité tunisienne avant d'y revenir par des chemins détournés !

Notes de l'épisode :

Le blog "Mon fils en rose" raconte l'histoire de Charline, les idées qu'elle défend, l'éducation qu'elle donne à son fils et les lectures qui permettent à sa famille de se construire. Vous pouvez également suivre les réflexions et recommandations de Charline sur Instagram.

Dans cet épisode, nous évoquons notamment :

  • les vagues d'immigration au départ de plusieurs pays d'Asie par bateau, qui ont donné lieu au terme "boat-people"
  • le collectif Sororasie et le collectif PAAF qui défendent une juste représentation des personnes asiatiques ainsi que des idées panasiaféministes
  • le féminisme intersectionnel, théorisé par Kimberlé Crenshaw qui en a notamment fait un livre best-seller
  • du terme "jaune" parfois employé en lien avec l'identité est-asiatique et sud-est-asiatique et créé par le botaniste Carl von Linné
  • du pli épicanthique (ou épicanthus) que l'on appelle couramment "les yeux bridés"
  • les "sensitivity readers" et autres "gender editors" qui veillent à un juste traitement de certaines questions (notamment liées aux minorités) dans les créations artistiques, principalement littéraires
  • le mouvement #ownvoices qui visent à valoriser les récits écrits par des personnes ayant effectivement vécu l'expérience décrite et jugées plus légitimes pour en parler

Réalisation : Alexia Sena
Musique : Lowrider (by Joakim Karud)

Montage & mixage : Laura de Mome Podcast

NEWSLETTER

Chaque mois, des contenus qui créent un pont vers les identités plurielles

Les autres épisodes :

RESTER EN CONTACT :

SUIVEZ-NOUS SUR :

ÉCOUTEZ-NOUS SUR :

Copyright Joyeux Bazar Podcast 2021
Site créé par PIKO PIKO
spotify linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram