Déguisements d’Halloween : on ne peut plus rien dire, plus rien faire ?

Chaque fin octobre est devenue une occasion de rappeler qu’il existe des déguisements plus problématiques que d’autres, en l’occurrence parce qu’ils font d’une culture un objet d’amusement. Je comprends les personnes réfractaires à ces propos, celles qui, comme moi pendant longtemps, « ne voient pas le problème » : cette difficulté à changer de lunettes, nous l’avons toutes et tous…

(suite…)

Mariage blanc : le soupçon de l’étranger

Blanc, c’est traditionnellement la couleur de la robe de mariée, en France. Bien que la couleur se soit imposée surtout par mode, la symbolique est forte: pureté, virginité. Mais « blanc » est aussi le nom donné, dans le langage courant, au mariage considéré comme frauduleux, également appelé « mariage de complaisance ».

(suite…)

Le GFIC, pour aider les couples musulmans-chrétiens à s’aimer

« Diversité », « vivre ensemble », « multiculturalisme », autant de mots qui peinent à garder un sens tellement ils ont été employés à des fins de communication. Pourtant, sans même les prononcer, et sans fanfares, certain.es œuvrent réellement à leur matérialisation. C’est le cas au sein du GFIC, ou Groupe des Foyers Islamo-Chrétiens. Depuis 1977, cette association accompagne les couples mixtes musulmans-chrétiens à construire un espace à eux.

(suite…)

Envoyer de l’argent au pays, à quel prix ?

Le 16 juin dernier, on célébrait ( ?) la Journée internationale des transferts de fonds. On parle de 550 milliards de dollars en 2019, envoyés par 200 millions de personnes expatriées à travers le monde. Une affaire d’argent, donc, mais bien plus que cela.

(suite…)

Et si les migrant.e.s étaient des expatrié.e.s comme les autres ?

L’épisode 29 avec Cristina, franco-portugaise et serial expatriée, est sorti début mai. Tout premier commentaire Instagram sur la publication : « un peu déçue de l'utilisation du terme ‘expat’ à la place de ‘migrant’ ». S’en est suivie en story une discussion riche et fort animée mais toujours courtoise, qui nous amène tout droit, me semble-t-il, à ce constat : la sémantique, c’est politique !

(suite…)

Pourquoi il faut parler du racisme aux enfants (à TOUS les enfants)

Parler aux enfants de biais, blanchité, stéréotypes, privilèges et tous ces mots-valises très compliqués, hautement clivants et terriblement anxiogènes ? Personne n’en a envie ! Pourtant, il est indispensable d’avoir des conversations claires et directes (avec des mots d’enfants, certes) sur le sujet. Voici pourquoi.

(suite…)

Vivre à l’étranger quand sa famille est dans un pays en guerre

Comment construit-on sa vie ici quand là-bas, à quelques milliers de kilomètres, la famille et les souvenirs d’enfance sont menacés de destruction ? Trois regards, trois réponses peut-être (mais pas sûr).

(suite…)