Olivier Orna, cofondateur du site chrétien de rencontres Theotokos

Créé en 2006, Theotokos est le premier site de rencontres chrétien en France. Il a accompagné 350 000 personnes à ce jour… dont 15 à 20% de non-chrétien.ne.s ! Qu’est-ce qu’on cherche sur ce site, qu’est-ce qu’on y trouve, et qu’est-ce que cela dit de notre société, de notre époque ? J’ai interrogé Olivier Orna, cofondateur de cet espace qui permet de « marier ses valeurs ».

Argent, sexe et religion: comment est-ce qu’on crée un site de rencontres avec des valeurs chrétiennes ?

Nous avons en effet eu des réactions très méfiantes au départ : le monde chrétien voyait ça comme un nouveau Minitel rose, et les banques et assurances étaient déroutées par l'identité chrétienne du site. Mais la vocation de Theotokos est très claire : accompagner des personnes qui ont un projet de vie sérieux. Alors qu’à l’époque, il n’y avait que Meetic, et qui ne faisait pas payer les femmes, nous avons d’emblée proposé les mêmes tarifs à toutes et tous, considérant que les un.e.s comme les autres avaient une envie profonde de s’engager. Résultat, nous avons eu plus de femmes que d’hommes, et quelques années plus tard, Meetic est passé au payant pour tout le monde !

"Les 15 à 20% de membres qui ne déclarent aucune pratique religieuse disent être touché.e.s par nos valeurs"

olivier orna

La communauté Theotokos compte presque 20% de non-chrétien.ne.s. Comment l’expliquez-vous ?

Quand on s’inscrit, on peut renseigner la fréquence à laquelle on va à la messe, sa communauté d’appartenance (traditionnelle, évangélique, etc.), sa citation biblique ou laïque favorite, un.e saint.e préféré.e… mais ce ne sont pas des conditions pour entrer, juste un curseur pour que les autres membres puissent se situer. Les personnes qui ne déclarent aucune pratique religieuse disent être touchées par nos valeurs (engagement, respect, bienveillance), qui, je le rappelle, sont des valeurs universelles.

J’imagine que vous attirez aussi des personnes tout simplement déçues des sites de rencontre « classiques » ?

Il y a quelques années, une de nos membres a déclaré à la télévision « moi, je milite pour l’amour durable ! ». Dans la foulée, on a eu 5 000 inscriptions en deux heures, dont beaucoup de jeunes alors que la page d’accueil était à l’époque assez austère (rires). Ça dit quelque chose de notre société : il y a une soif de projets sérieux, d’engagement. Et donc oui, nous avons notre lot de déçu.e.s, qui viennent chez nous « comme ça ». Et de manière générale nous avons beaucoup de 30-55 ans qui ont roulé leur bosse. Pourquoi pas ? Après, si les membres nous rapportent des comportements lourdauds, on rappelle la personne à l’ordre. Il s’agit de rester aligné.e avec nos valeurs chrétiennes.

Depuis le confinement, Theotokos propose des speed datings en ligne sur son site web

Pour autant, vous ne vous interdisez pas de reprendre certains codes du secteur, par exemple, le speed dating…

Oui, mais toujours à notre façon. La crise du covid a eu un impact très net sur la fréquentation du site, qui s’est trouvé être la seule fenêtre relationnelle pour beaucoup de gens à ce moment-là. Nous avons mis en ligne des vidéos de prière et réflexion spirituelles accessibles gratuitement, pour donner du souffle et de l’espérance. Quant à nos speed datings en ligne, ils se faisaient dans un cadre précis : une personne de Theotokos qui rappelle les règles d’écoute et de bienveillance, 3 minutes de parole chacun.e sur n’importe quel sujet, puis une minute pour exprimer ce qui nous a touché.e dans les mots de l’autre. C’étaient des moments authentiques, de rencontre gratuite et de partage. La communauté a tellement apprécié que nous continuons !

Derrière l’image d’une communauté qui cultiverait l’entre-soi, il existe en fait plusieurs communautés sur votre site…

On trouve chez Theotokos des catholiques traditionalistes qui assistent à la messe en latin, des protestant.e.s évangélistes très charismatiques, des « souches françaises » plus bourgeoises, des personnes d’Afrique ou des DOM-TOM à l’identité chrétienne très fervente… Tous ces gens ont des valeurs communes, mais des approches de la foi différentes, et c’est ce qui fait la richesse du site. A travers la diversité des articles publiés sur le webzine, chaque sensibilité peut trouver sa place et créer du lien avec les autres autour de valeurs communes.

"Nos membres ont des approches de la foi différentes, et c'est ce qui fait la richesse du site web. Ensuite, nous faisons tout pour être une passerelle"

olivier orna

Est-ce que ces différents courants se mélangent vraiment ?

Nous faisons tout pour être une passerelle ! Nous organisons des séjours avec tous ces publics, au cours desquels on ne convertit pas l’autre, mais on partage ce qui nous anime (la connaissance de la parole pour les un.e.s, l’enracinement pour les autres, etc.). Cet été nous étions 120 personnes en Savoie – enseignements le matin, activités sportives l’après-midi, fête le soir. On sort du virtuel très fantasmagorique, du clic permanent à la recherche de « toujours plus », et ça fait tomber plein de barrières, surtout en ce moment où les gens se crispent sur leurs valeurs au lieu de simplement les célébrer.

Séjour à la montagne organisé par Theotokos durant l'été 2021

Est-ce que vous avez des chiffres sur la mixité de votre communauté ?

Nous ne savons pas en détail ce qui se passe sur le site, et j’imagine que spontanément on va plus se reconnaître dans quelqu’un qui partage notre vision de la foi. Cela dit, les faire-part de mariage et les courriers qui nous arrivent montrent que bien souvent, l’exception confirme la règle. Comme quoi, la Providence veille !

NEWSLETTER

Chaque mois, des contenus qui créent un pont vers les identités plurielles

Les autres articles :

RESTER EN CONTACT :

SUIVEZ-NOUS SUR :

ÉCOUTEZ-NOUS SUR :

Copyright Joyeux Bazar Podcast 2021
Site créé par PIKO PIKO
spotify linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram